Blog

07 Sep 2017
Du vert sur les toits
Category:Actualité 
Posted by: J.Demesy

Après une longue période de gestation, où l’on citait toujours deux ou trois réalisations (Brooklyn par exemple) les projets « verts » sur les toits fleurissent, si l’on peut dire, au rythme de 25 % de croissance par an depuis 2010. Dernier exemple en date, le projet Lachambaudie à Paris généré par la RATP et la SEDP sur 500 m² de jardins potagers.http://www.vol-terre.com/uploads/images/du%20vert%20sur%20les%20toits.jpg

La démarche, le mouvement devrait-on dire, est porteuse de lien social, de circuits courts, de « redécouverte ». D’autant que la surface disponible est importante. On découvre également les bienfaits de ces localisations où les pesticides sont interdits, les cultures protégées des espèces nuisibles (on n’a jamais vu une taupe sur un toit, pour le moment !!). Mais ces « oasis de verdure » (surtout s’ils sont potagers), véritables relais de biodiversité, occupent d’autres fonctions et avantages telles que la rétention d’eau pluviale (estimée à 90%), l’evapotranspiration et la réduction des ilots de chaleur bien évidemment.

Bien sûr, pour les immeubles de bureaux, la végétalisation n’est pas toujours éloignée du green washing si décrié. Et même si les gains de productivité ne sont pas vraiment établis (entre 3 et 6% , ce qui est déjà bien), elle permet aussi d’avancer et de permettre une meilleure prise en compte de la nature et de l’environnement sans les espaces de travail. 

 Add a Review of this item